Notre Patrimoine

Manoir

Paroisse des: Doy. De Pierres – Vic. et Elec. de Pont de l’Arche -Parl. et Gén de Rouen.

On a dit que le palais de Pîtres était situé sur le territoire du Manoir, sans en apporter de preuves concluantes.

C’est un village ancien, comme l’indique le patronage de Saint-Martin; en 1011.

Le conte Raoul d’Ivry donna le Manoir à  l’abbaye de saint-Ouen . 

Les tuileries du Manoir sont citées en 1361.

De 1432 à 1494, la cure valait 100 s plus tard sous Charles XIII, elle valait 20 l. On comptait 14 paroissiens.

En 1587, Robert de la Faye, sieur du Manoir, épousa Marguerite Alorge; il blasonnait : de gueules à la fasce d’or , à la croix d’or en chef et à la tour du même en pointe.

Vers 1588, Charles Guéroult était seigneur du Manoir et de l ‘Essart, il épousa Marguerite Baudry dont Noel, Marié vers 1619, à Louise Lallier.

Noel Guéroult, obtint vers 1618, des lettres d’anoblissement, il laissa Charles IIe du  nom, qui eut de son mariage avec Marguerite de la Vache, Charles IIIe du nom, déclaré usurpateur en 1668 et condamné à 2000 l. d’amende, mais fut confirmé en sa qualité de noble, par arrêt  du conseil d’état du 11 février 1673 et déchargé de l’amende.

Il existait ce semble deux fiefs du Manoir, l’un appartenant à la famille Guéroult et l’autre à la famille Hallé.

Guéroult :d’azur au chevron d’or accompagné de 3 aiglettes à 2 têtes du même, au chef d’or, chargé de 3 têtess d’ours de sable.   

En 1698, Jean Gilles Hallé, reçu conseiller au parlement, était seigneur du Manoir-sur-Seine, il avait en outre les titres de seigneurs d’Orgeville-Saint-Vaast, Rouville Imouville et Barcelou.

Le 9 Janvier 1710, la haute justice du Manoir lui fit adjugé; il était président à Mortier en 1729, et il mourut en 1758, laissant de son mariage avec Marguerite Barbe Puchot du Plessis, Gilles Louis Hallé , dit le président de Rouville, qui ensaisiné le 11décembre 1760, et qui mourut en 1777.

En 1750, on comptait  au Manoir, 54 feux et 184 habitants.

Gilles Charles Marie Hallé et Louis Guillaume Hallé frères, furent successivement seigneur du Manoir.

Pendant le XVIIe siècle, une famille pilotte, paroît avoir possédé un des deux fiefs du Manoir.

M. Maillé, curé du Manoir exilé en Allemagne au moment de la révolution, à laissé un certain nombre d’ouvrage, restés manuscrits conservés dans sa famille. 

Fiefs, 1° L’essart, Charles Guéroult était seigneur de L’essart en 1670, M Jean Gilles Hallé l’ avait remplacé en 1707. Le président de Rouville, Gilles Charles Marie Hallé et Louis guillaume Hallé possédèrent ensuite ce fief.

2° Les Hautes Loges. Girard Le Mercier, sieur des Hautes Loges et son frère Antoine  furent renvoyés au conseil en 1667 comme étant de noblesse suspect, mais ils furent rétablis et déclarés de noble et ancienne lignée.

Pierre Le Mercier et Louis Nicolas Le Mercier , furent successivement seigneurs